Dimanche 17 juin 2012.

2012 est l'année de l'autisme en France.

En décembre 2011, Arte diffusait le biopic sur Madame Temple Grandin.

D'abord, je souhaite vous remercier, Madame, pour l'appel téléphonique que vous m'aviez gentillement retourné afin de me conseiller comment lutter contre les comportements compulsifs.

Le film qui a été fait sur vous et auquel vous avez participé fut un évènement. Certes, il ne vaut pas vos écrits autobiographiques. Cependant, les choix du réalisateur ont porté à ma réflexion une chose:

ceux qui VOIENT & ceux qui NE voient PAS ne sont pas dans le même monde.

Dans le film, vous, Temple, vous vous battiez pour imaginer et pour construire un enclos qui soit adapté aux vaches: vous voyiez quelque chose. Et contre vous, il y avait tous ces rangers hommes -qui ne voyaient pas- et qui vous malmenaient ainsi que vos idées, nouvelles.

Cette opposition double m'a frappée.

Que celui qui ne voit pas semble de surcroît ne pas "tolérer" que l'autre utilise son cerveau ou sa sensibilité pour percevoir des choses qui fonctionnent, qui améliorent la vie. Je me souviens de la méchanceté de cette horde d'hommes qui non contents d'avoir sali votre voiture, Temple, ont détruit le bac à marches que vous aviez construit pour faciliter la traversée du bain par les vaches avant l'abattoir. Ces hommes méchants ont agi comme s'ils voulaient revenir à un état entérieur de "normailté", pour annuler votre action sur l'enclos, pour nier tout changement surtout provenant d'une jeune femme.

C'est vrai, il y a des personnes qui VOIENT. Et parfois elles agissent pour montrer aux autres ce qu'elles voient. Mais cela déclenche souvent de la rage chez ces autres qui ne voient pas en général.

Temple Grandin, le sens du détail, votre sensibilité, entre autre, vous a porté à observer des choses que beaucoup ignoraient. Bravo pour avoir eu le courage en prime de faire face à l'attitude hostile de ceux qui refusaient de voir.

L'ironie de l'histoire c'est peut-être que ceux qui ne savent pas voir sont ainsi non parce qu'ils sont munis différemment (mentalement, neurologiquement) mais parce qu'ils sont aveuglés par la haine de l'autre,d'un univers qui serait différent, ou du changement.